Les militaires commandés par des officiers EX CNDP sont entrain de commettre un genocide dans le Masisi precisement à Mweso et Kitchanga. Ils ont brulé les familles entières dans des maisons et tué à coup de Machette. Seule notre voix peut arreter ça; postons ce message sur nos murs, interpellons la communauté Internationale qui ne fait qu'observer sans rien faire pour arreter ce genocide et contactons la Justice Internationale car celle de la RDC a montré ses limites. Des maisons brûlées, des cadavres dans les rues, l'hôpital attaqué. Un spectacle de désolation se déroule à Kitchanga alors même qu'un accord pour la paix a été signé la semaine dernière. Le 6 mars, le porte-parole militaire de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC, le lieutenant Félix Prosper Basse a fait état d'un bilan de 120 morts, 50 maisons incendiées, 100.000 déplacés et de l’hôpital Saint-Benoît bombardé.Des sources dignes de foi parlent en réalité de plus de 120 morts et 520 maisons brulées. Médecins Sans Frontières (MSF) déclare que des meurtres, des exécutions sommaires, des volontés d'épurations ethniques se sont déroulés dans localité de Kitchanga contre les HUNDE. JE RAPPELLE A L'OPINION PUBLIQUE NATIONALE COMME INTERNATIONALE QUE CES CRIMES NE SAURAIENT RESTÉS IMPUNIS.


=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=